Aller au contenu
Accueil » Faire de la moto en groupe en toute sécurité

Faire de la moto en groupe en toute sécurité

    Faire de la moto en groupe en sécurité

    Comme vous le savez, les intercoms moto vous permettent de communiquer avec votre groupe de motard. L’une des meilleures expériences que vous puissiez vivre à moto est de rouler dans un groupe d’amis proches ou en famille. Vous retrouverez ci-dessous quelques conseils de sécurité pour rouler sans risques !

    Considérez les précautions de sécurité suivantes avant de partir pour votre aventure de moto en groupe.

    Organiser une réunion avant le départ

    La préparation permettra au groupe de comprendre comment se rendre à votre destination finale ou à tout point d’arrêt en cours de route. S’y rendre en toute sécurité est l’objectif principal, donc décider qui dirige le groupe est un facteur clé de la sécurité du groupe. Le chef doit connaître l’itinéraire que le groupe suivra, et ce chef doit être capable de l’expliquer à tous les membres du groupe, de le montrer sur une carte et/ou de décrire les directions pour l’itinéraire. Utiliser un intercom sera évidemment un gros plus, dans la mesure où vous pourrez changer d’itinéraire en cours de route.

    Il est toujours conseillé de fournir à chaque membre des directions ou une carte visuelle de l’itinéraire au cas où quelqu’un serait séparé pour une raison quelconque. 

    A vous de décider qui sera le leader

    Le leader du groupe de motards doit être l’un des riders les plus expérimentés du groupe. Cette personne doit savoir savoir comment répondre aux autres conducteurs sur la route et être prêts à guider les autres membres de la circonscription en toute sécurité dans toute situation que le groupe rencontre au cours de son voyage. Le dernier du groupe doit également être plus expérimenté car il peut être séparé par les conditions de circulation, et il doit également aider tous les autres membres à rattraper et à naviguer en toute sécurité dans le trafic.

    Restreindre le nombre de membres du groupe

    Le nombre de motards doit rester à un maximum de 4 à 8 personnes pour des raisons de sécurité. Des groupes plus importants peuvent facilement se regrouper sur la route et devenir un obstacle pour eux-mêmes. 4 serait un bon nombre si le groupe dans son ensemble était moins expérimenté et 8 serait mieux si le groupe était plus expérimenté. Si le groupe a plus de coureurs que ces nombres, envisagez de diviser l’ensemble du groupe en sous-groupes pour plus de sécurité et chaque groupe aura le coureur de tête et de queue comme mentionné. Les intercoms sont généralement prévus pour une utilisation de 2 à 8 personnes.

    La sécurité au cœur de la promenade

    Comme mentionné, la sécurité est une préoccupation majeure pour le voyage. Quelqu’un dans le groupe doit porter une trousse de premiers soins et une trousse à outils. La préférence est que le même coureur ne transporte pas les 2 au cas où ce coureur particulier serait séparé du groupe pour une raison quelconque. La personne portant la trousse de premiers soins doit connaître les premiers soins afin de traiter toute condition médicale de base qui pourrait survenir. Au-delà de ces 2 éléments, chaque motard doit avoir un téléphone portable au cas où quelque chose surviendrait pendant le trajet.

    Que faire lorsque vous vous séparez ?

    Être séparé lors d’un trajet en groupe se produira occasionnellement. Il peut survenir dans une circulation dense avec d’autres automobilistes ou en milieu urbain avec des feux de circulation. La première chose à retenir est de ne pas paniquer. Lors de votre réunion de pré-voyage, vous avez déjà discuté de l’itinéraire que tout le monde suivra. Continuez sur le même itinéraire que celui indiqué, et s’il y a un coureur expérimenté dans le sous-groupe actuel, il doit mener jusqu’à ce que le groupe principal soit reconstitué. À ce moment-là, ils peuvent reprendre leur place d’origine dans le groupe principal. Le sous-groupe de tête doit également continuer sur la même trajectoire que convenue et ralentir ou s’arrêter au besoin jusqu’à ce que le dernier groupe puisse les rejoindre. Les intercoms moto sont également une très bonne solution pour éviter d’être séparés, dans la mesure où certains proposent une portée allant jusqu’à 2 km. C’est notamment le cas du Sena 20S EVO.

    Prise en compte du niveau des pilotes

    Chaque groupe aura une expérience de conduite variable. Il est recommandé que les motards ayant le moins d’expérience se situent vers le milieu du peloton. Cette position leur permettra un guide visuel des motards à l’avant qui pourront leur indiquer l’état de la circulation notamment. Les pilotes plus expérimentés derrière pourront également empêcher les conducteurs agressifs de les déranger par l’arrière. Les motards de tête et de queue doivent avoir le plus d’expérience car ils peuvent s’adapter au mieux à la circulation. Vos pilotes les plus novices doivent également déterminer quand et où faire des pauses.

    Utilisez des signaux manuels

    Tous les membres du groupe doivent connaître les signaux manuels de base utilisés lors de la conduite en groupe. Communiquer par signaux pendant un trajet lorsque la discussion vocale n’est pas possible permettra à chaque membre de rester en phase avec ce qui se passe autour d’eux. Utiliser un intercom est tout de même la solution que nous recommandons le plus pour un trajet en groupe, qui vous assurera à la fois confort de conduite et sécurité.